C’est un secret

Where the secrets things are

en création
On cherche aussi, nous autres,
le grand secret

Henri Michaux

 

création lors de la vingtième édition
du Festival mondial
des théâtres de marionnettes
de Charleville-Mézières

 Librement adapté de l’Oiseau bleu de Maurice Maeterlinck, C’est un secret allie la chorégraphie au théâtre d’ombres et de figures. La pièce part d’un univers mélancolique pour déterrer avec enthousiasme les fonctions de rêve et de vie cachées sous les apparences.

La mère de Tyltyl et Mytyl s’éloigne sans rien dire. Les deux frères et sœur s’élancent alors à la poursuite de l’oiseau bleu. Ils le cherchent partout ; dans le souvenir, la nuit, le cimetière, la jungle, le jardin des bonheurs et dans l’avenir, car ils ont la certitude qu’en les voyant, leur mère retrouvera le sourire. C’est la vieille fée qui leur a dit.

Mais l’oiseau bleu n’est peut être qu’un leurre, simplement là pour nous conduire au cœur d’un environnement expressif, animé et éphémère, sur lequel Tyltyl et Mytyl vont peu à peu ouvrir les yeux.

Sur le plateau, tels les artisans d’un rêve éveillé, trois personnages actionnent les installations d’ombres, les lumières mobiles, les entrelacs aux mouvements imprévisibles, les écrans baladeurs pour nous entraîner dans un monde organique où tout prend vie : éléments naturels, animaux, choses et entités s’émeuvent et composent une danse rythmée éveillant ainsi nos sens à des secrets indicibles.

L’oiseau bleu / Maurice Maeterlinck

L’univers que l’on connaît de Maeterlinck, sombre et mystérieux, trouve ici une issue à l’apparente naïveté, où la matière brute prend la parole et où les objets et les entités prennent vie.

Le conte philosophique et initiatique de Maeterlinck nous ouvre un accès vers des espaces transitoires : le temps du passé, le temps du futur, les âmes de la nature cachées sous les apparences, le temps du rêve. Des espaces où ces entités sont une partie de nous mêmes et où nous mêmes entrons dans la composition de ces entités…

Ainsi, la nature vivante, les formes multiples du monde alentour, les émotions, les perceptions, les idées et les figures intemporelles nous apparaissent sous la forme de figures imaginaires, symboliques ou oniriques nous inspirant pour réagir à notre monde, le ressentir, ici et maintenant.

Tyltyl et Mytyl vont se retrouver seuls et bâtir peu à peu un sentiment de confiance et de joie. Ils vont nous entraîner dans leur imaginaire sensible, nous suggérant une vision optimiste du monde, des humains et de leur finalité…

« Suggérer et laisser ouvert aux cinq sens le déroulé des événements scéniques et l’achèvement de l’énigme, du message caché, qui tait pour mieux exprimer ». Telle est la proposition Maeterlinckienne qui inspire le mouvement de C’est un secret

distribution

Texte L’0iseau bleu de Maurice Maeterlinck (extraits)
Conception, graphisme, mise en ombres Aurélie Morin
Jeu et création Chloé Attou, Aurélie Morin, Xavi Moreno-Berenguel
Réalisation images animées Sophie Roze
Scénographie Élise Gascoin, Aurélie Morin
Regard chorégraphique Federica Porello
Regard marionnettique Arnaud Delicata
Objets, silhouettes Élise Gascoin, Julia Kovacks, Aurélie Morin
Réalisation objets et castelet David Frier
Costumes Vincente Barbier
Composition musicale, bruitages, voix Fantazio
Régie générale, mixage bande son Aurélien Beylier
Lumière Guillaume Tarnaud

Remerciements
À Marguerite Bordat et Maud Hufnagel Pour leur regard.

Éléments techniques

Espace de jeu `
Ouverture : 9 m / Profondeur : 9 m
Hauteur sous perches : 5 m
Équipe en tournée
Artistes-interprètes 3 personnes + 2 régisseurs
Jauge public 250 scolaires 300 tous publics