Perpetuum mobile

Être des rêveurs réalistes.
Rendre perceptible l’imaginaire et utiliser ou inventer les moyens d’éveiller le rêve à la réalité.

Synopsis

Le Perpetuum Mobile est un objet « phénomène » à la fois organique et mécanique qui prend corps au fil du spectacle. Des objets insolites et des images projetées s’assemblent peu à peu. Ils donnent vie et mouvement au Perpetuum Mobile.

Le théâtre d’ombres et d’images permet de rendre tangibles les notions de temps : le temps répétitif du quotidien, le temps biologique, le cycle des saisons, du jour et de la nuit, la course des planètes dans le ciel… Les zones d’ombre donnent de l’espace au temps.
L’action se déroule sur un plateau rond et tournant. Il fait ainsi écho aux cycles du temps. Celui-ci représente, dans un premier temps, l’univers intime de Kidam, sa cuisine. Au fil du spectacle, il figurera de façon plus générale sa planète.

Dans Perpetuum Mobile, les images sont sonores. La voix, la musique des mots et celles des objets entrent en résonance. Le plateau tournant donne à voir l’envers du décor et permet aux marionnettistes de travailler en manipulation cachée et à vue. Leur présence perceptible et sensible, accompagne le spectateur au fil de l’histoire. Les objets se dédoublent et se métamorphosent. La prise de conscience du temps à travers le mouvement permet d’introduire les notions de durée et de temps élastique.

L’histoire

« Kidam a pour seul compagnon de vie un coucou mécanique qui décompte inlassablement les secondes, les minutes, les heures,…
Tous les jours, le coucou pond un œuf et Kidam le mange à la coque. Un jour, le coucou dépose un œuf étrange et lumineux puis meurt subitement. La mécanique s’arrête et avec elle la vie bien réglée de Kidam… Il est perdu.
Seul désormais, il se laisse entraîner par son œuf lumineux vers une quête où le temps n’est plus seulement mécanique mais aussi vivant et organique.
Des images propres aux différentes notions du temps défilent, disparaissent, se transforment comme pour nous rappeler les cycles naturels et l’évanescence du monde. C’est ainsi que le Perpetuum Mobile prend vie et se met en mouvement.
Tout en cheminant, Kidam se crée une nouvelle mesure du Temps, pour un temps non plus subi, mais, sensible et vécu. ».

distribution

Conception Aurélie Morin, Elise Gascoin
Réalisation Aurélie Morin, Elise Gascoin, Elise Vigneron
Construction Plateau David Frier, Pierre Garabiol
Réalisation structures métalliques Tibo Parsy
Costumes Patricia Depetiville
Réalisation bande son David Morin, Franck Adrien

Distribution en tournée

Marionnettistes Aurélie Morin, Elise Vigneron
Régie générale, régie lumière Jean-Louis Uliana, Franck Adrien
Régie son Bruno Cribier
Avec le soutien de Théâtre les Aires / Die, les ateliers de La Griotte – Die

Coproductions

Le Grand Bleu, E.N.P.D.A / Lille / Nord-pas-de-Calais. Le Théâtre de Nuit

Calendrier

Ce spectacle n’est plus disponible à la diffusion