Créatures

Performance en extérieur in situ

De la poésie visuelle de rue : projection de théâtre d’ombres et de figures grand format

Librement inspiré de l’Album jeunesse La Montagne (Titre Original YòKaï) de Manuel Marsol et Carmen Chica, Éditions Les Fourmis Rouges

Tout public – Création Été 2024
Comme un « rêve performatif » à la tombée de la nuit 
  • Une déambulation (10’)
  • Une projection sur une place, façades, bâtisses, monuments… (20’ environ)

Possibilité de jouer plusieurs fois le tout dans la même soirée

Comme un rêve performatif

L’histoire

Un homme sort de son camion et s’arrête pour ce qu’on devine être « une envie pressante ». Il entre dans une forêt des plus banales, semble se perdre bêtement, et commence alors un voyage merveilleux. Réel et imaginaire se mêlent subtilement et l’on est éblouis de voir des personnages facétieux apparaître et disparaître, accompagnant avec tendresse le routier déboussolé et inconscient de ce qu’il est en train de traverser.

Ambiance

Créatures nous plonge dans le temps du mythe et celui du rêve. Dans cet espace-temps de l’entre-deux.

Ces êtres de la métamorphose nous interrogent sur notre relation au vivant et à la nature, autant à l’échelle intime que collective ou universelle. Ils viennent chuchoter à l’oreille des humains qu’ils sont là tout près, que leur monde invisible se mêle quotidiennement au nôtre. Ils nous guident, s’organisent en rondes ou en procession à nos côtés. Cette mémoire ancienne cachée dans les fissures et sous la peau des murs fait surface à la première lueur ou au premier coup d’œil qui la révèle. Explorer notre lien à la nature sauvage, cet endroit prodigieux : en nous, hors de nous et tout autour. Se métamorphoser. Se perdre dans l’inconnu. Puis revenir. Quelque chose a changé. Bizarre !

Déroulé

1. En préambule, une procession étrange s’initie dans les rues. Les premiers personnages intriguants, silhouettes humaines, sont là et invitent le public à les suivre avec leurs veilleuses pour se diriger vers une place.

2. Sur le lieu de projection, les installations d’ombres et les dispositifs de théâtre d’ombres les y attendent, la performance peut commencer. Sur les parois, des mots et des figurent apparaissent, peintures rupestres et graffitis éphémères. Les trois marionnettistes par leur manipulation en direct donnent peu à peu corps à un bestiaire imaginaire qui mêle projections grands formats et musique…

distribution

Création Collective de la Compagnie le Théâtre de nuit : Aurélie Morin, Elise Gascoin, Aurélien Beylier (silhouettes, figures, musique).

Assistants à la création : Les Compagnons du Geiq-Théâtre : Oscar Bonnet, Lauryne Lopes de Pina et Amélie Zekri

Distribution

Artistes-marionnettistes : Aurélie Morin, Elise Gascoin

Régie générale et musique : Aurélien Beylier

Eléments techniques

Eléments techniques

Espace de jeu
1 prise électrique, extinction de l’éclairage public
Façade claire et Espace de jeu à partir de 10m × 10m

Équipe en tournée
2 marionnettistes et 1 régisseur-marionnettiste

Jauge public
De 250 à 400 personnes

Production

Production

Le Théâtre de nuit

Soutiens

Avec le soutien du Festival Crocodiles de Saillans (26)

Accueil en résidence à la Fondation Robert Ardouvin – Village d’enfants

Le Théâtre de Nuit est en convention avec le MCC Drac Auvergne-Rhône-Alpes, le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes et bénéficie du soutien du Conseil Départemental de la Drôme et de la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans-Coeur de Drôme